Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mon bazar (ré) créatif

Mon bazar (ré) créatif

Voyages, collages, photographies, peintures, poésie urbaine, textes...

Le grain


Sable dans la bouche,

Grincent les rouages du doute,

La vérité se fait voûte,

Comme le tonnerre au mois d’août.

 

Poils dans la douche,

S’arrache du doigt la croûte.

Perte de soi au goutte à goutte

L’impermanence déroute.

 

Sale dans ses couches,

La belle se dégoûte,

Envisage quelques retouches

Et s’arc-boute en montrant sa croupe.

 

Seul dans son groupe.

Pourrit l’intérieur de la souche.

Dans l’errance du manouche,

Il porte la tristesse du chaouch.

 

Caillou dans la babouche

Kalachnikov sans cartouche

Ravale sa fierté dans le sentier

Et la vide comme si de rien n’était.

 

La clé du mystère a l’air louche,

Le cadavre attire les mouches,

D’une épave la sirène accouche,

Ce carnage s’exhibe alors qu’on bouffe.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

karine 17/09/2008 00:18

bon alors je m'y met aussi... moi j'aime beaucoup tes collages... Je faisais ça aussi quand j'étais petite non je dis pas ça pour.. mais non... justement je trouve que c'est trippant de détourner toutes ces ilmages qui sont là pour nous manger le cerveau avec leur message de consommation de soumission à l'ordre établi et là toi toi tu les prends par derrière... ils faudrait faire ça dans les cours de maternelle et à l'école plutôt que de leur apprendre à gober la TV et les magazines comme de vrais sources d'information... allez je te bises j'ai un rapportà finir et vive loft story

jean-philippe 09/09/2008 17:07

Mazette !! je vous découvre ce jour et je suis sous le charme de ce magnifique texte ! bravo Jenifer !

Loic 08/09/2008 12:56

et ben !c'est trache... quel exutoir !c'est bien noir je trouve...on dirrais que ça parle du viellissement au début puis de la mort et carrément du meurtre ... voir du suicide !tu serrais pas depressive un peu ?biz

Jennifer M 08/09/2008 14:17



Pour tout te dire, la première phrase sort d'un rêve qui m'a laissé une sensation assez désagréable et j'ai voulu m'en débarrasser en
la couchant sur papier...numérique. Quant à mon côté dépressif, il est de notoriété publique ;) ! Cela te rassurera peut-être, je ne suis pas fan de l'autobiographie même si quelque part il
y a toujours un peu de soi dans ce qu'on écrit. Les égotrips me fatiguent, il me semble qu’on fait vite le tour de son nombril, sauf s'il est vraiment très gros! Effectivement, dans cet écrit se
mêlent à la fois du dégoût et de la révolte à l’égard des images qu'on nous donne de l'humanité.  A mon retour de vacances plutôt tendres, j'ai trouvé l'actualité plutôt dure et noire. En
tout cas, merci de ton attention, tu es mon plus fidèle commentateur. Bises. A bientôt.